« Café pour l’enfance » : Pourquoi la liste « Place au peuple ! » n’ira pas.

Communiqué de la liste « À Saint-Etienne, place au peuple ! »

Comme les candidat-e-s lyonnais avant nous, les têtes de liste pour l’élection municipale de Saint-Etienne ont reçu une invitation de la « Marche pour l’enfance » à un débat nommé « Café pour l’enfance » ce 19 mars. Nous n’irons pas, et nous appelons l’ensemble des forces politiques démocratiques à ne pas participer à ce rendez-vous.

La « Marche pour l’enfance » est une des composantes des manifestations contre l’égalité des droits entre homosexuel-le-s et hétérosexuel-le-s qui a exprimé son flot de haine dans les mois qui viennent de s’écouler.

Comme nous l’exprimons dans notre projet, une telle association est totalement contraire à nos valeurs égalitaires : « La lutte contre l’homophobie et les discriminations  liées à l’orientation sexuelle sera une préoccupation municipale. Nous soutiendrons le mouvement associatif LGBT (lesbiennes-gays-bi et trans) dans son combat pour l’égalité des droits. »

Nous refusons de légitimer une telle association en participant à un débat qu’elle organise, répondant en ce sens à l’appel du Collectif unitaire pour l’égalité de Lyon, que nous nous permettons de reproduire ci-dessous.

Pour la liste « A Saint-Etienne, place au peuple ! », Belkacem Merahi et Christine Calandra
Liste de rassemblement du Parti de Gauche, d’Ensemble ! (membres du Front de gauche) et de citoyen-n-es

_______________________________________________

« Café pour l’Enfance » : les associations interpellent les candidat-e-s

Les candidat-e-s aux élections municipales ont reçu dernièrement un E-mail très policé de l’association Marche pour l’Enfance afin de les inviter à participer à des «  Café pour l’Enfance ». Derrière des phrases «neutres», portant sur les compétences d’une municipalité, qui devraient intéresser, de fait, toutes les familles sans aucune exception, les «  Café pour l’Enfance » ne visent qu’à porter des messages de haine envers nos familles et envers ce que nous sommes.

La marche pour l’Enfance est une petite minorité réactionnaire, proche de la Manif pour tous, organisée et financièrement soutenue (dans des conditions obscures), hostile à l’égalité femmes-hommes, opposée aux droits des LGBT (Lesbiennes Gays, Bi, Trans) et de leurs familles, opposée à l’avortement et qui rêve d’un retour au XIXe siècle.

Nos organisations invitent donc les candidat-e-s à ne pas être dupes. La marche pour l’Enfance n’est pas un acteur reconnu et légitime de la politique familiale. C’est une organisation partisane et réactionnaire qui ne cherche qu’à stigmatiser encore un peu plus les familles « non traditionnelles ». Nous invitons donc tou-te-s les candidat-e-s à boycotter ces rendez-vous.

Enfin, nos organisations rappellent avec force que chaque semaine, des enfants sont victimes de LGBTphobies, que des enfants, en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée, sont victimes de violences, que certaines et certains quittent l’école, ou même se suicident, en raison de LGBT-phobies. Il n’y a pas de théorie du genre, simplement des stéréotypes de genre qui doivent être combattus, pour que chaque élève, fille ou garçon, hétéro, LGBT, puisse construire sereinement son avenir au sein de l’école. Nous réaffirmons haut et fort que la lutte contre les stéréotypes de genre est indispensable, et ce dès le plus jeune âge. Déconstruire ces stéréotypes, c’est affirmer l’égalité femme-homme et donner à chacun les moyens de s’épanouir dans notre société. Il est plus que regrettable que nous ayons encore besoin aujourd’hui de rappeler qu’un homme peut vouloir choisir de rester à la maison pour élever ses enfants et qu’il est bon de dire aux petites filles qu’elle pourront devenir aussi mécanicienne ou chirurgienne si elles le désirent.

Voilà le seul et unique message que tous les candidat-e-s, sans aucune exception, devraient porter lors de ces élections municipales. Ils/elles doivent impérativement, pendant cette campagne, déconstruire tous les arguments fallacieux, les contre-vérités et les délires portés par cette obédience.

Pour le Collectif unitaire pour l’Egalité – Lyon
Les associations coordinatrices: Collectif Lesbien Lyonnais, Lesbian and Gay Pride de Lyon, Moove ! , Planning familial du Rhône et Rimbaud.

Source : www.fierte.net/cafe-pour-lenfance-les-associations-interpellent-les-candidat-e-s/

 

Communiqué « Café pour l’enfance » à télécharger

Publicités
Cet article, publié dans Communiqués, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.