Avec le Front de Gauche, manifestons partout en France le 8 mars pour les droits des femmes !

Contre les politiques austéritaires, il faut une autre politique en France et en Europe.

Imposée par les classes dirigeantes européennes, relayée par les Etats, les politiques austéritaires impactent particulièrement les femmes.  Au nom de la « baisse du coût du travail », de la « compétitivité »… et de la « responsabilité », les droits des femmes sont les premiers touchés : précarisation, bas salaires, petites retraites … Sans oublier l’attaque de la branche famille de la sécurité sociale avec l’annonce de la fin des cotisations sociales pour les entreprises et les travailleurs indépendants, soit 36 milliards en moins pour les familles.

Ces politiques touchent tous les salariés, mais les femmes sont en première ligne !

Comme usagères et principales salariées du service public, les restrictions budgétaires les concernent spécifiquement, notamment l’accès aux établissements de soins, en premier lieu desquels les maternités et centres IVG particulièrement visés par la loi HPST. La proposition de loi de moratoire portée par le groupe communiste- Front de gauche, comme mesure de sauvegarde, le temps de repenser le système de santé de demain, a été rejetée par le Sénat.

Face à ces politiques, nous avons besoin de mieux que les seules bonnes intentions ou les mesures symboliques du projet de loi sur l’égalité.

Contre les pressions réactionnaires, réaffirmer un projet féministe émancipateur.

Avec la décision du gouvernement espagnol de restreindre le droit à l’avortement, c’est dans toute l’Europe que des manifestations de solidarité avec les Espagnoles ont réaffirmé le droit des femmes à disposer de leurs corps.

En France, les pressions pour remettre en cause le mariage pour toutes et tous, les attaques contre l’« ABCD de l’égalité », outil pédagogique pour l’égalité femmes-hommes ou encore les « journées de retrait de l’école », traduisent une mobilisation des droites et extrêmes droites en faveur du  retour aux valeurs traditionnelles de la famille et des rôles différenciés des hommes et des femmes.

Le recul du gouvernement sur la PMA est dans ce contexte une mauvaise nouvelle.

Nous devons opposer un véritable projet émancipateur qui remette en son centre la transversalité du féminisme, dans toutes ses dimensions : sociales, politiques, culturelles…

Avec le Front de gauche, construisons ensemble les mobilisations nécessaires pour obtenir des avancées immédiates et faire émerger une alternative à la hauteur des attentes sociales.

Manifestons toutes et tous le 12 avril prochain.

Nos propositions :

–  une loi contre les licenciements boursiers

– une augmentation du SMIC à 1700 euros et une revalorisation des métiers « féminisés »

– une interdiction du temps partiel imposé et une réelle réduction du temps de travail

– Un renforcement et un développement des services publics, notamment pour la petite enfance et les personnes en perte d’autonomie.

– Un renforcement et une extension de la protection sociale, et le retour à la retraite à 60ans à taux plein.

– Une vraie politique de lutte contre les violences faites aux femmes, avec les moyens correspondants.

Retrouver toutes nos propositions du Front de gauche féministe sur son site :

http://feministe.appels.frontdegauche.fr

fdgfeministes@gmail.com

Publicités
Cet article, publié dans Campagnes nationales, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.